Au Togo, la Covid-19 a accéléré la mise en place d’un RUS

Cette disposition d’urgence pourrait se pérenniser (rendre durable) et inspirer d’autres programmes d’allocation universelle (montant d’argent versé par une communauté politique à tous ses membres) en Afrique. Il est important de rappeler que les femmes sont les plus concernées par le revenu de base, également connu sous le nom de ‘allocation universelle’, parce que celles-ci travaillent généralement dans le secteur informel.
9-4-4-2… Quatre numéros qui ont permis aux cuisinières, aux couturières ou aux vendeuses de rue de continuer à nourrir leurs familles au plus fort du nouveau coronavirus – pire ennemi de l’humanité. Ces femmes pourront ainsi profiter d’un revenu minimum en composant ces chiffres sur leur smartphone.
Lancé en juin 2020 par le gouvernement de Faure Gnassingbé, Novissi, nom de ce mécanisme 100 % numérique, a touché plus de 69 000 Togolais entre le 20 juin et le 5 juillet, date de la levée des couvre-feux sur tout le territoire.
Le gouvernement togolais, accompagné de bailleurs comme l’Agence Française de Développement, a lancé le programme Novissi en juin dernier. Celui-ci vise essentiellement à fournir des soutiens financiers mensuels aux personnes les plus vulnérables, et ceci tout au long de l’état d’urgence. “Afin de parvenir en aide aux familles et personnes les plus vulnérables qui ont déjà perdu ou risqueraient de perdre leur revenu, à cause de l’adoption des mesures de riposte contre la pandémie du siècle de la Covid-19, l’Etat togolais met en place ‘Novissi’, un prog de transferts monétaires”, a précisé madame Victoire Dogbé, la nouvelle première ministre.

        12. 8 milliards de Francs CFA distribués

Nombre de personnes enregistrées : 2 569 850 ; nombre de prestataires : 795 620 ; répartition des bénéficiaires par genre : hommes (280 000)/ femmes (485 620) ; somme globale versée : 12 898 569 100 de Francs CFA.
L’inscription, comme d’ailleurs le versement des allocations sur le portefeuille électronique des prestataires, se faisait sur téléphone mobile. Les intéressés devaient, pour se soumettre une demande d’indemnisation, indiquer leur lieu de résidence, expliquer leur profession et prouver qu’ils étaient majeurs et togolais au moyen de leur carte d’électeur.
Les femmes ont pu toucher une indemnité supérieure à celle des hommes : 485 620 de Francs CFA mensuels, contre 280 000 de Francs CFA pour les hommes.
Au total, près de 13 milliards de Francs CFA (soit 12. 8 milliards de Francs CFA) ont été ainsi distribué à la République togolaise par Novissi durant les quatre mois de l’état d’urgence sanitaire. Une somme financée par l’AFD.