Togo : la réunion du Conseil des ministres le 22 septembre dernier

D’après les données révélées par les journaux togolais en ligne, tels que Togo News, Togo actu, le Conseil des ministres s’est enfin réuni, le 22 septembre dernier après plusieurs mois de l’investiture du président de la République, Faure Gnassingbé.
Cette rencontre qui a eu lieu au Palais de la présidence de la République, sous la direction du Chef d’État togolais Faure Gnassingbé, s’est consacrée à examiner et à adopter la communication présentée conjointement par Ayawovi Demba Tignokpa la Ministre de la planification du développement et de la coopération, ainsi que Sani Yaya, le Ministre de l’économie et des finances.

      Le rebasage du PIB du Togo

Au cours de la réunion du Conseil des ministres, le président de la République a évoqué la communication présentée par Ayawovi Demba Tignokpa, et Sani Yaya, qui démontre les différents résultats du rebasage du produit intérieur brut dans le pays.
D’après les experts dans le secteur qui se sont entretenus avec le journal togolais en ligne Togo News, le rebasage du produit intérieur brute est un processus qui est formé par un changement de l’année de base des différents calculs en appliquant au niveau de la commission statistiques des Nations unies, une nouvelle méthode.
Il est important de rappeler que comme tous les autres pays du continent, le pays d’Eyadema Gnassingbé a choisi de migrer vers un nouveau système de comptabilité nationale adopté en 2008, au lieu de l’ancien système de comptabilité nationale de 1993.
En effet, comme a été expliqué au niveau de Info togolaise, il est essentiel d’effectuer une migration puisque le système de comptabilité nationale de 1993 a été révisé par la classification internationale de type industrie, les manuels de la balance des paiements ainsi que les finances publiques du Fonds monétaires international.

       Les changements au niveau de la méthodologie

Ce changement du système de comptabilité nationale de 1993 au système de comptabilité nationale de 2008 a exigé le changement de l’année de base de 2007 à 2016, afin que les différentes révisions intègrent les différentes modifications méthodologiques. Il est important de rappeler qu’en se basant sur l’année de base 2007, le gouvernement ne peut plus installer les changements de structures demandés qui pourraient avoir un impact sur l’économie du pays.
Selon Info togolaise, afin d’assurer une bonne conduite du processus, un comité pluridisciplinaire de gestion technique constitué essentiellement d’une équipe de l’INSEED, ainsi que de plusieurs hauts cadres du gouvernement, ont été mis en place.